Le Woofing, une solution économique pour voyager bio

Publié le par Fais tes valises

Nous voila de retour pour découvrir une nouvelle façon en "-ing" de voyager (après le CouchSurfing) : le WOOFing !

 

Besoin de vous évader ? D'aller voir ailleurs ? De vous rapporcher de la nature ?

Mais avec quel argent....?

La solution est toute trouvée grâce au woofing ! Choisissez le pays qui vous plait et partez offrir vos services quelques heures par jour dans une ferme bio, en échange de quoi vous serez nourri et logé.

Une expérience à tenter de toute urgence !

 

 

http://www.nicolassawicki.fr/wp-content/uploads/2011/04/woofing2.png

 


Le woofing est apparu dans les années 70 en Angleterre. WOOF en anglais, pour "Willing Workers on Organic Farms", est synonyme de WWOOF ("World Wide Opportunities in Organic Farming"), et pourrait se traduire par "Opportunités Internationales dans l'Agriculture Bio".

 

Kezaco ?

 

Le concept du WOOFing est simple : huile de coude contre hébergement (entendez par huile de coude du travail). Le travail est fait bénévolement dans des fermes d'agriculteurs biologiques (exclusivement). Selon vos préférences et vos capacités, vous trouverez un petit travail qui vous conviendra, et qui rendra service à votre hôte.

Cet échange de bons procédés permet à des bénévoles du monde entier de vivre la passion du voyage de façon durable et économique.

 

Ce mode de voyage par le travail offre de nombreux avantages :

  • Vous partagerez la vie d'une famille ou d'une communauté dans leur ferme.
  • La nourriture et le logement sont gratuits.
  • Les 4 à 7h réservées quotidiennement pour le travail (soit 25 à 30h par semaine) vous laisseront le temps de découvrir la région.
  • Vous aurez l'occasion d'apprendre une langue étrangère si vous partez ailleurs que dans un pays francophone.
  • Vous pouvez partir seul, avec un ami, en couple, voire en famille.
  • Vous apprendrez mille travaux de la ferme : jardinage, soins des animaux, bricolage, fabrication de produits fermiers, etc. Vous découvrirez toutes le stechniques de l'agriculture biologique !


Kikipeupartir ?

 

Vous devez remplir trois conditions pour être hébergé comme wwoofer :

 

  • Avoir plus de 18 ans.
  • Etre intéressé par l’agriculture biologique, par l’échange interculturel et la découverte d’un mode de vie écologique.
  • Aider vos hôtes dans leurs activités.

 

Komenkonfé ?

 

L'expérience vous tente ? Pour préparer au mieux cette aventure, sachez que tout se passe par Internet ! Vous devez vous inscrire, moyennant une quinzaine d'euros, pour avoir accès pendant un an aux coordonnées de ces agrilculteurs.


Oùkonva ?

 

Ce concept du WOOFing a fait des adeptes dans le monde entier !


Conseils

Une fois inscrit sur le site de l'organisation du pays, vous pouvez choisir une ferme en fonction du descriptif laissé par l'agriculteur. Fromagerie, maraîchage, horticulture, élevage, défrichage... A vous de choisir le type de travaux qui vous tete, puis de prendre contact avec votre futur hôte.
Un conseil avisé : échangez plusieurs mails avant de vous décider pour une ferme plutôt qu'une autre en demandant des précisions :
  • Quels travaux le fermermier attendra de vous ?
  • Combien d’heures par jour et par semaine devrez-vous offrir vos services ?
  • Où dormirez-vous ?
  • Les repas se font-ils avec la famille d’accueil ? Y a-t-il un régime alimentaire particulier (sans viande, sans alcool) ?

 

La durée d’un séjour en wwoofing :

Il est préférable de rester au moins deux semaines pour qu’un séjour soit vraiment profitable.

En effet, s'insérer dans une famille, comprendre le fonctionnement de la ferme et découvrir la région demandent du temps. La durée de votre séjour peut se discuter avec votre hôte, selon ses besoins et vos envies. Certains wwoofers restent dans une même ferme plusieurs mois, d'autres seulement le temps des récoltes ou des vendanges.


Adresses et sites utiles :

De nombreux pays disposent d'une organisation nationale qui recense toutes les fermes biologiques participantes. Vous trouverez leur site Internet très facilement en saisissant dans votre moteur de recherche "woofing + le nom du pays dans la langue concernée".

Pour les pays qui ne disposent pas de telles structures (près de 50 pays à travers le monde ne possèdent par d'organisme national), rendez-vous sur le site Internet du WWOOF (en anglais).

 

 http://medias.voyageons-autrement.com/album/Wwoofing_en_australie.jpg

 

Que vous partiez wwoofer sur un an faire le tour du monde des fermes bio, ou que vous soyez wwoofer le temps d’un été, rappelez-vous que cette pratique ne repose pas seulement sur un échange de services. C’est avant tout d’échanges humains et culturels dont il s’agit : même en dehors des plages horaires de travail définies avec votre hôte, pensez à proposer un coup de main pour le repas du soir, faites-leur découvrir vos propres recettes et proposez une activité commune pour le week-end.

 
Tenté ? Et bien, wwoofez maintenant !

 



 

 

 

Plus de 500 destinations à travers la France et l'Europe à petits prix avec Eurolines !

 

 

Publié dans Voyager

Commenter cet article